Aurore Pantini
RSS

Conseils pour adoucir la période de deuil

Conseils pour adoucir la période de deuil.

Après un deuil douloureux, il est nécessaire de trouver du réconfort pour continuer sa route et avoir la force de vivre jour après jour. Chacun puise en ses propres ressources et à son rythme, toutefois quelques conseils peuvent être utiles.

Accueillir ses sentiments comme ils viennent et se confier le plus possible

Le deuil provoque la plupart du temps une avalanche de sentiments contradictoires : tristesse, colère, angoisse, soulagement, culpabilité… Mieux vaut ne pas chercher à lutter et accepter plutôt ces sentiments. Si possible, il est important de ne pas les garder par-devers soi, mais de les confier à une oreille bienveillante. Les véritables amis sont le meilleur des réconforts après un deuil.

Prendre le temps de s’occuper de soi-même

Lorsqu’on est profondément triste, on perd le goût de s’occuper de soi-même, or, c’est plus nécessaire que jamais en cas de deuil. C’est alors qu’il est important de se promener dans la nature, de se recueillir dans un endroit favorable, de prier selon ses convictions, d’écouter de la musique, de lire des poèmes ou encore un bon livre (on peut se procurer d’excellents ouvrages sur le deuil, si toute autre lecture paraît insupportable pour le moment). On peut aussi s’offrir de grands bains relaxants ou des séances de massage, car il est important d’être doux avec soi-même dans cette période si douloureuse.

Faire de petits gestes concrets

Des petits gestes concrets et symboliques peuvent aider à apaiser les sentiments et à calmer un peu la peine. On peut rassembler un album de photos ou même écrire l’histoire de la personne disparue, ou bien planter des fleurs ou un arbre en son hommage. Si la personne est décédée de maladie, on peut faire un don à une association luttant contre cette maladie…

Se faire aider

Lorsqu’on a l’impression que la douleur est dévorante et qu’on ne pourra plus jamais vivre, il ne faut pas hésiter à se faire aider. Il existe pour cela des lieux d’écoute téléphonique, des groupes d’entraide et différentes formes de suivi individuel, ponctuel ou s’étalant sur un plus grand nombre de séances.

Accueillir les moments de sérénité, voire de plaisir

L’après deuil est comme un ciel noir, couvert de nuages. Peu à peu, cependant, les nuages se dévoilent de temps à autre un coin inattendu de ciel bleu : une heure pendant laquelle on s’absorbe dans une tâche à tel point qu’on ne pense plus au défunt, une soudaine envie de sourire… Il faut accueillir précieusement ces instants et les vivre pleinement, surtout sans trace de culpabilité. Si le défunt vous aimait, voudrait-il vous voir plongé dans une affliction sans répit ? Non, bien sûr.

Reprendre ses activités, aller de l’avant

Après une première période où le monde a semblé s’écrouler, et pendant laquelle on a dû faire front à de multiples obligations sociales et administratives, il est important de reprendre le cours de sa vie, en commençant par les activités que l’on a toujours aimées, quitte à se forcer un peu au début. Pas après pas, tout devient moins difficile.

Quelques partenaires qui vous aide à adoucir cette période :

Mister obsèques

Conseil funéraire: Service gratuit et anonyme de questions / réponses spécialisé dans le funéraire. Chaque conseil funéraire est délivré par un assistant funéraire diplômé et expérimenté. Parcourez les différentes catégories pour trouver un renseignement ou poser directement votre question sur le site ou par téléphone.