Aurore Pantini
RSS

Fleurir une tombe toute l’année

Fleurir une tombe

Fleurir la tombe d’un défunt toute l’année, c’est possible en choisissant des plantes vivaces adaptées au climat et choisies selon les saisons. Une tombe toujours fleurie, c’est un hommage vibrant à la personne chère disparue.

Les potées fleuries

La façon la plus simple de fleurir une tombe est d’y déposer des potées fleuries, à renouveler de saison en saison.

En automne, les chrysanthèmes aux couleurs chaudes sont les plus traditionnels, mais on peut choisir également des cyclamens ou de la bruyère : avec leurs tons de mauve et de rose, ces deux plantes vivaces sont durables et peuvent égayer une tombe également une partie de l’hiver.

En hiver, les fleurs qui sont le plus susceptibles de durer sont les pensées ; de plus elles ont une riche valeur symbolique. Les hellébores, ou roses de Noël, sont d’autres belles plantes d’hiver, qui résistent au gel et à la mi- ombre. Les jacinthes aussi supportent l’hiver, s’il n’est pas trop rude.

Au printemps, rien de plus joli que les potées de bulbes pour égayer une tombe ! Vous aurez le choix entre les perce-neige au tout début du printemps, puis les mini jonquilles, les muscaris et les tulipes naines.

En été, le dipladénia, élégante plantes aux fleurs roses ou rouges, présente une tenue exceptionnelle. La lavande forme de superbes potées odorantes ; les gauras, roses, rouges ou blancs sont gracieux et originaux. Dans le sud de la France, le plumbago bleu et le lantana rouge orangé font merveille auprès d’une tombe.

Les jardinières

Les jardinières permettent de cultiver des végétaux de façon durable et de les grouper en compositions très personnelles. Il est important de choisir des jardinières bien lourdes, stables au vent, et de les remplir avec un mélange composé de 2/3 de terreau horticole d’excellente qualité et de 1/3 de sable de rivière. Il est utile d’y ajouter des produits rétenteurs d’eau, qui permettront de pallier, dans une certaine mesure, au manque d’arrosage. Dans tous les cas, les plantes choisies doivent être frugales en eau.

Une bonne idée consiste à choisir de plantes ou des arbustes compacts à feuillage persistant comme base de la jardinière. Le choix est vaste : conifères nains (mini thuyas, genévrier, juniperus, cyprès nains…), buis verts ou dorés, santoline gris argent, romarin, hébé ou véroniques arbustives, cinéraires, lierres (en particulier les formes panachées ou vert et or)…

En saison, on peut égayer ces compositions avec des plantes fleuries : toutes celles qui sont cultivées en potées conviennent pour cela, et aussi : les verveines, qui fleurissent de mai aux gelées, les valérianes, les gazanias, le petit érigéron tapissant, les népétas bleus, les coréopsis jaune d’or, les sedums d’automne…

Les vases funéraires et les fleurs coupées

Lorsqu’on a la possibilité d’aller régulièrement au cimetière, on peut déposer des fleurs fraîches dans un vase funéraire, posé sur la tombe et conçu pour résister au vent. On a alors avantage à choisir des fleurs qui durent longtemps, par exemple gerbera, alstroemeria, anthurium, solidago, germini, santini, aster…