Aurore Pantini
RSS

Corbillard, un véhicule dédié au funéraire

Corbillard

Les corbillards sont les véhicules dédiés au transport du corps du défunt dans son dernier voyage. Autrefois, ces voitures étaient tractées par des hommes ou des chevaux. Depuis le XXème siècle, les grands noms de l’automobile se sont emparés du marché. Traditionnellement noir, le corbillard peut-être parfois gris ou blanc.

Histoire des corbillards

Les corbillards sont liés à une page très sombre de l’histoire de France. Autrefois, les « corbillards » étaient les bateaux à fond plat qui emmenaient les marchandises sur la Seine, entre Corbeil et Paris. Mais lorsque la peste s’abattit sur la France, ces corbillards servirent alors à transporter les corps des pestiférés.

Le terme « corbillard » est resté depuis cette époque noire. Il s’applique aujourd’hui à l’ensemble des véhicules funéraires. Plusieurs musées retracent l’histoire des corbillards, notamment le musée funéraire de Barcelone et celui de Cazes-Mondenard dans le Tarn et Garonne.

Corbillard, une tradition funéraire

Les corbillards motorisés ne sont apparus qu’au 20ème siècle, avec le développement et la démocratisation de l’automobile. Auparavant, les corbillards étaient tractés par des chevaux ou par des hommes, pour les modèles les plus basiques.

La taille et les ornements de ces véhicules mortuaires dépendaient directement de la taille de la commune ou de la paroisse à laquelle ils appartenaient. Pour les plus pauvres, une simple charrette à bras transportait le corps des défunts, tandis que les plus fortunés étaient conduits dans  véhicules richement ornés, tractés par de nobles chevaux.

Selon la tradition, les corbillards étaient peints en noir dans les pays occidentaux. Les ornements blancs étaient généralement le signe que le corps transporté était celui d’un jeune enfant.

Corbillards et industrie automobile

De nombreux constructeurs ont lancé leur propre modèle de corbillard, parmi lesquels : Skoda, Volkswagen mais aussi Rolls-Royce et bien sûr Cadillac. Aux Etats-Unis, les corbillards Cadillac Renaissance sont particulièrement recherchés par les collectionneurs, notamment les modèles datant de 1959 qui s’arrachent à des dizaines de milliers d’euros.

En France, Peugeot et Renault ont marqué l’univers des pompes funèbres. Il n’était pas rare dans les années 70 de trouver des Citroën DS break aménagées en corbillards. Les Peugeot D4 étaient également très courantes tout comme les Renault Estafette.

Aujourd’hui, les corbillards les plus courants sont des Mercedes Vito, des Peugeot Boxer ou des Citroën Jumper. Les constructeurs proposent des modèles modernes et contemporains, adaptés au style actuel.

Moto, side-car… les corbillards les plus originaux

Pour ceux qui trouvent la traditionnelle voiture noire un peu trop classique, il existe des corbillards bien plus originaux. Ainsi, un révérend baptiste anglais a créé un corbillard à destination des motards. Le cercueil est ainsi tracté par une moto à trois roues. Autre corbillard original, le side-car, qui offre une dernière virée aux défunts.

Le corbillard noir n’est donc plus aujourd’hui la seule alternative. Les professionnels des pompes-funèbres ont d’ailleurs tendance à choisir des véhicules désormais gris foncé. Des voitures blanches, plus rares, sont parfois utilisées, à la demande de la famille ou du défunt.

Le choix d’un corbillard doit être validé par l’entreprise de pompes funèbres et validée par le maître de cérémonie.