Aurore Pantini
RSS

Formation : comment devenir médecin légiste ?

Devenir médecin légiste

Le médecin légiste exerce un métier à la fois passionnant et difficile. De plus en plus médiatisée, cette  profession, à mi-chemin entre la médecine et le droit, suscite un vif intérêt. Mais devenir médecin légiste est l’aboutissement d’un parcours particulièrement long. Seuls les plus motivés et les plus doués auront la chance d’exercer ce métier.

La profession de médecin légiste : idées reçues et réalités

Pour beaucoup, la médecine légale est indissociable de l’univers de la mort. Nous avons tous à l’esprit des images tirées de films ou de séries américaines où le médecin légiste est chargé de pratiquer les autopsies sur les cadavres de victimes. Pourtant, dans la réalité, la pratique des autopsies ne représente que 20 à 30% du travail de ces spécialistes.

En effet, le rôle du médecin légiste est de réaliser avant tout des expertises médicales. Ainsi, il aura tout au long de sa carrière à effectuer de nombreux des bilans traumatiques, par exemple, suite à une agression ou à un accident.  A ce titre, il ausculte donc la plupart du temps des personnes vivantes.

Formation : les études pour devenir médecin légiste

La profession de médecin légiste suscite de plus en plus de vocations. Mais, le cursus pour parvenir à exercer cette spécialité est parmi les plus longs. Après un bac scientifique, les candidats devront d’abord décrocher le concours d’entrée en faculté de médecine, réputé difficile. Et ce n’est que la première étape !

Après un premier cycle de deux ans, puis un second cycle de quatre ans, l’étudiant en médecine devra effectuer son internat. C’est là qu’il pourra choisir sa spécialité, comme par exemple la rhumatologie, la dermatologie ou la vénérologie et ce, en fonction des résultats obtenus au concours. A l’issue de son internat, l’étudiant en médecine légale devra également soutenir une thèse.

Conseils pour devenir médecin légiste

Pour devenir médecin légiste, mieux vaut être doté de certaines aptitudes. Le médecin légiste est, avant tout, un scientifique et à ce titre, il devra être un grand observateur, doté d’un sens logique inné. Rigueur et méthode sont de mise.

Les futurs médecins légistes doivent disposer d’une sérieuse résistance nerveuse et mentale, afin de réagir avec tact face à des situations souvent difficiles. Comme pour toutes les professions médicales, le candidat ne devra pas être effrayé à la vue du sang et saura supporter les odeurs incommodantes.

Enfin, les médecins légistes sont avant tout des passionnés qui ont beaucoup de travail et ne comptent pas leurs heures…

Médias : la médecine légale sur le devant de la scène

La médecine légale suscite de réelles vocations ces dernières années. C’est une spécialité dont l’image a considérablement évolué. Autrefois, le médecin légiste souffrait d’une image sinistre et lugubre. Ces médecins étaient « à part », souffraient d’un réel isolement.

Grâce aux progrès techniques, ce métier a profondément évolué. Ses nombreuses facettes ont d’ailleurs été largement médiatisées, au cinéma comme à la télévision. Le succès de séries, telles que Dexter ou les Experts, est sans doute la preuve que ce métier suscite toujours davantage la curiosité du grand public.