Aurore Pantini
RSS

La levée du corps

Levée du corps

Moment solennel qui marque la séparation, la levée du corps est hautement symbolique dans la cérémonie des funérailles. C’est l’instant du « dernier au revoir ». Au cours de cette étape, le cercueil est fermé et transporté vers le lieu d’inhumation ou de crémation.

En quoi consiste la levée du corps ?

La levée du corps, qui se déroule après la mise en bière, est une étape importante de la cérémonie funéraire. Elle commence avec la fermeture définitive du cercueil et se poursuit avec le portage et la pose du cercueil dans le corbillard.

Ce moment fort des funérailles marque la séparation entre le monde des morts et celui des vivants. Au cours de la levée du corps, les proches ont une dernière occasion de voir le défunt avant la fermeture du cercueil puis avant l’inhumation ou la crémation.

D’un point de vue administratif, certains documents sont indispensables à cette étape. Vous devrez notamment demander une autorisation de fermeture du cercueil auprès de l’officier de l’état civil de la commune où la personne est décédée. La déclaration de décès et le permis d’inhumer sont également obligatoires à la levée du corps.

Levée du corps : moment de souvenir et de recueillement

L’étape de la levée du corps est un moment de recueillement important pour les proches du défunt, qui se réunissent une dernière fois autour de lui. C’est l’occasion pour la famille et les amis de réunir divers objets en son souvenir. Des fleurs mais aussi des lettres ou des bijoux sont habituellement déposés auprès du corps de la personne disparue.

Ce cérémonial s’accompagne de gestes solennels. Le rituel de la levée du corps a une importance cruciale dans le processus de deuil. C’est la première phase d’acceptation du décès, marquant la séparation physique avec le défunt.

La fin de la levée du corps

C’est une étape du rituel qui doit être annoncée par le maître de cérémonie. A ce moment précis, le cercueil est refermé. Puis, des porteurs se placent autour du cercueil. Ces porteurs peuvent être des employés des pompes funèbres ou des membres de la famille et amis qui en émettent le souhait.

Le cercueil est porté sur leurs épaules et mené jusqu’au corbillard. Les porteurs accompagnent parfois le défunt dans le corbillard, participant ainsi à son dernier voyage.

Rites religieux autour de la levée du corps

La levée du corps diffère selon la religion du défunt. Ainsi, par exemple, dans la religion juive, la cérémonie de levée du corps est présidée par le rabbin qui lit différents psaumes en présence de la famille. Au cimetière, le cercueil est escorté en marquant des temps d’arrêt. A ce moment précis sonne le « Shofar », en signe de résurrection des morts. Lors de ce convoi, les porteurs restent impérativement muets et impassibles.

Chez les catholiques, le prêtre asperge le défunt d’eau bénite. Puis, après avoir récité et chanté les psaumes traditionnels, la dépouille est conduite en procession au cimetière.