Aurore Pantini
RSS

Peut-on et doit-on formaliser ses dernières volontés ?

Formaliser ses dernières volontés

Exprimer à l’avance ses dernières volontés permet de faire connaitre sa position sur tous les aspects, liés à ses obsèques. Aussi est-il essentiel de le prévoir, d’autant plus que même exprimées, ces volontés peuvent être modifiées jusqu’au dernier moment.

Préparer ses propres obsèques, un acte de prévoyance

Prévoir ses propres obsèques représente une décision, permettant à nos proches de ne pas avoir à décider en notre nom. Aussi, est-il possible d’organiser notre fin de vie, et ce dans tous les domaines concernés. Cette prévoyance pourra s’exprimer de diverses manières, mais quelle que soit la méthode retenue, on aura la possibilité de modifier le contenu de ces demandes jusqu’au dernier moment.

Même si on l’évoque principalement dans le domaine de la transmission de patrimoine, le testament permet également de fixer par écrit nos dernières volontés, comme par exemple le choix entre l’inhumation ou la crémation. En définissant un exécuteur testamentaire, cet écrit donne aussi à une tierce personne, que nous aurons désignée, à s’occuper du respect de ces volontés.

Une autre solution réside dans la signature d’un contrat obsèques auprès d’une compagnie d’assurance. Un tel contrat permettra, outre les modalités financières de l’organisation des obsèques, de préciser vos attentes et vos souhaits, comme, par exemple, l’organisation de la cérémonie.

Enfin, à tout moment, vous pouvez préciser par écrit vos dernières volontés, en conservant en permanence sur vous cette déclaration. Dans le cas, où vous limitiez cette formalité à une simple déclaration auprès d’une personne de confiance, cette dernière pourra éprouver quelques difficultés à prouver l’authenticité de vos propos.

Détailler ses dernières volontés

Plus elles sont précises et détaillées, ces dernières volontés permettront de répondre à chacune des attentes du défunt. Il sera possible de notifier la préférence pour la crémation ou l’inhumation, mais également déterminer son futur lieu de sépulture.

Ces volontés pourront aussi concerner la cérémonie en elle – même, en limitant, par exemple, les personnes autorisées à assister à la célébration. Le choix d’une cérémonie religieuse pourra également être précisé, ainsi que celui des vêtements du défunt.

Toutes les demandes pourront être exprimées, et seront, dans le respect de la législation et dans la mesure du possible, respectées.

L’aide du service médical dans l’expression de ses dernières volontés

Il peut néanmoins arriver, qu’une hospitalisation rende plus difficile l’expression de ces dernières volontés. Cette difficulté n’est cependant pas insurmontable, dans la mesure où le personnel médical est susceptible de vous y aider.

Ainsi, le personnel soignant est compétent pour recueillir vos positions concernant notamment l’acharnement thérapeutique, le refus de réanimation, et toutes autres décisions, relatives à votre santé. Classées sous le terme de directives anticipées dans le dossier médical, ces formulations seront alors opposables à tous.

En outre, cette hospitalisation aussi pourra permettre au personnel médical de recueillir vos décisions sur tous les points, concernés par vos obsèques, et dont l’établissement hospitalier n’a pas connaissance. L’ensemble de ces réponses permettra ainsi de compléter vos dernières volontés, et sera consigné dans votre dossier médical.