Aurore Pantini
RSS

Les solutions pour financer des obsèques

Solutions pour financer des obsèques

Les obsèques coûtent cher, et ces frais doivent être réglés tout de suite après le décès d’un proche. Quels sont les coûts à prévoir et quelles solutions existe-t-il pour financer ces funérailles ?

Le montant des frais d’obsèques

Les frais liés aux obsèques sont multiples et particulièrement lourds. Ils dépendent étroitement :

  • du type d’obsèques choisies : inhumation – qui induit des frais de sépulture – ou crémation, globalement moins coûteuse,
  • de la nature des soins apportés au corps du défunt,
  • du type de cercueil choisi,
  • du nombre de véhicules composant le convoi funéraire, et de manière plus générale des frais de transport du corps (le cimetière est-il très éloigné du lieu du décès ?),
  • du type de cérémonie prévue ainsi que de l’existence d’une éventuelle réception après la cérémonie,
  • des accessoires (tentures, fleurs, faire-part…),
  • Etc…

Globalement, il faut compter en moyenne entre 3 000 et 8 000 euros selon les choix effectués. Or, ces frais doivent être engagés immédiatement après le décès. C’est pourquoi un mémento des diverses solutions de financement des obsèques est bien utile.

Faire face à la dépense : vers quels organismes se tourner ?

Excepté le cas où le défunt avait souscrit un contrat de prévoyance obsèques, c’est à la famille proche qu’il incombe de payer la globalité des frais liés aux obsèques. La première chose à faire est de prendre contact avec la banque ou la compagnie d’assurance pour savoir si le défunt avait souscrit une assurance-vie, une assurance décès ou un contrat de prévoyance obsèques.

Par ailleurs, il est important de savoir que :

  • Jusqu’à concurrence de 3 000 euros, les frais d’obsèques peuvent être directement prélevés par les pompes funèbres sur le compte bancaire courant du défunt, si celui-ci le permet ;
  • La caisse de sécurité sociale peut verser un capital-décès aux héritiers si le défunt était une personne salariée en activité ;
  • La mutuelle ou la caisse de retraite du défunt peuvent parfois rembourser aux héritiers une partie des frais liés aux obsèques : ne pas hésiter à les contacter le plus vite possible !

Enfin, si le défunt était sans ressource et que sa famille peut apporter la preuve qu’elle est également sans ressource, c’est la mairie du domicile du défunt qui est tenue de prendre en charge les frais d’obsèques.

Lorsque le défunt avait souscrit un contrat de prévoyance obsèques

Il devient de plus en plus fréquent que des personnes prévoient elles-mêmes leurs obsèques, tant sur le plan financier que sur le plan de leurs dernières volontés, afin d’éviter à leurs proches tout souci lié à l’organisation et au paiement des funérailles. Il convient donc d’examiner avec soin les papiers personnels du défunt, à la recherche d’une telle convention.

Un contrat de prévoyance obsèques permet de financer l’ensemble des prestations liées aux obsèques jusqu’à hauteur du capital souscrit : ce capital peut aller de 2 000 à 8 000 euros et plus selon le contrat souscrit par le défunt.